1946-1960 : Explosion démographique

Dans la période qui suit, l'explosion démographique que connaît la France est particulièrement marquée à Bobigny, en raison de nombreuses naissances et de l'arrivée de nouveaux habitants : entre 1946 et 1962, la population balbynienne a plus que doublé, passant d'un peu moins de 17 000 à 37 000 habitants.

Développement et complexification du tissu urbain

Les logements sont réalisés par milliers dans la banlieue parisienne. À Bobigny, plus de 3500 logements sont construits dès 1954. Trois grands ensembles s'élèvent désormais aux extrémités est et ouest du territoire : l'Abreuvoir, l'Étoile (cité Emmaüs) et le Pont-de-Pierre.

la tour de lIllustration entourée de la cité du Pont de Pierre

la tour de l'Illustration entourée de la cité du Pont-de-Pierre

 

La cité de lAbreuvoir

La cité de l'Abreuvoir

 

Il faut aussi développer des équipements, tels que des écoles, des crèches, des installations sportives (stades, piscines, gymnases), un centre culturel, une maison des jeunes. Il faut également percer de nouvelles rues et aménager la voirie existante.

Un urbanisme planifié

La municipalité décide alors de gérer l'aménagement et le développement de la ville afin d'établir une juste répartition de l'habitat, des équipements et des activités. C'est un jeune typographe, conseiller municipal depuis 1959, qui est chargé du dossier : Georges Valbon, futur maire de Bobigny.

Le 9 avril 1959, la ville crée l'office public de l'habitat à loyer modéré (OPHLM) de Bobigny, dont la vocation est de réaliser des logements pour les familles de condition modeste ainsi que des équipements. Georges Valbon en prend la présidence.

Un plan d'urbanisme est étudié en 1960-1961. Pour équilibrer le territoire, la municipalité met en évidence la nécessité d'urbaniser le coeur géographique de la ville. Celui-ci est occupé par le centre ancien et par un ensemble de terrains. La municipalité, par une délibération du conseil municipal en date du 28 juin 1960, décide de procéder à la rénovation du centre à travers un projet d'ensemble.

La cité de létoile

La cité de l'Étoile

Les mutations du centre-ville

Le projet du centre-ville consiste en un grand ensemble de tours et de barres, dans la tradition des ensembles construits après la guerre. Il rompt avec la « tradition balbynienne » qui a consisté, pendant longtemps, à développer les zones pavillonnaires. Le projet est présenté à la population balbynienne en 1964 à travers une exposition et un numéro du bulletin municipal.

Construction de la cité Karl Marx, dans le centre-ville

Construction de la cité Karl Marx, dans le centre-ville

 

Les premiers travaux à peine commencés, un événement bouleverse complètement ce programme : la ville de Bobigny devient la ville préfecture du nouveau département de la Seine-saint-Denis et un certain nombre de bâtiments départementaux sont construits sur le territoire, à commencer par la préfecture.

la préfécture de Bobigny en construction

La préfecture de Bobigny en construction