L'enseignement superieur

En plus de la classe­ préparatoire aux grandes écoles et des BTS du lycée Louise Michel ou de celui de l'école hôtelière, Bobigny accueille un important pôle d'enseignement supérieur sur le campus de l'Illustration.
Environ 7 000 étudiants de l'Université Paris 13 et du Centre hospitalier universitaire Avicenne y suivent des formations, du DUT au doctorat.

La ville accueille plusieurs établissements d'enseignement secondaire et supérieur qui délivrent des diplômes - du CAP au doctorat - adaptés aux besoins de formation de la jeunesse balbynienne. Les jeunes diplômés sortant de ces établissements constituent un vivier de compétences très variées disponible pour les entreprises.

Formations secondaire

Au niveau des formations secondaires (CAP, BEP, Bac technique et Bac pro) on compte notamment des formations en électrotechnique, en systèmes électroniques, en maintenance des systèmes automatisés, en métiers de la communication et des industries graphiques, en optique - lunetterie, en comptabilité, en secrétariat, en informatique de gestion, en sciences médico-sociales, en coiffure, en esthétique ou encore en métiers de l'hôtellerie et de la restauration.

Formations supérieures

Au niveau des formations supérieures (BTS, DUT, Licences professionnelles, Master professionnels) le pôle balbynien de l'université Paris 13 propose notamment des cursus en management de la maintenance de l'équipement, de la sécurité et de l'environnement, en management et ingénierie sociale et urbaine, en en gestion et management des institutions et organisations sanitaires et sociales, en gestion des entreprises et des administrations, en management des organisations, en services et réseaux de communication ou encore en activités et techniques de communication, en santé, médecine et biologie humaine.
Par ailleurs, le lycée Louise Michel prépare à deux BTS (Négociation relation client et informatique de gestion) et l'école hôtelière à un BTS en hôtellerie-restauration.

Cette offre de formation déjà importante se trouve renforcée par l'ouverture du Campus des métiers qui, dès 2009, accueille des centaines de jeunes apprentis suivant une formation en alternance.