Séjours mode d'emploi

Vous trouverez ici les réponses aux questions qui nous sont posées le plus souvent.

À Bobigny, les « colos » existent depuis si longtemps... Sont-elles modernes ?

C'est vrai que les « colos » existent depuis longtemps à Bobigny : le premier centre date des années 30. Mais depuis, elles sont sans cesse repensées. Les locaux ont été modernisés et les pratiques des équipes ont beaucoup évolué. Soucieuses du bien-être et attentives au rythme de chaque enfant, elles appliquent des approches éducatives modernes.

Les projets sont préparés en amont et mûrement réfléchis. Les directeurs et directrices de séjours, militants de l'éducation nouvelle, sont des professionnels de l'éducation qui connaissent tous très bien nos enfants de la banlieue parisienne.

Les lieux sont-ils confortables ?

Le confort des enfants est un souci permanent. De très nombreux travaux sont réalisés, d'année en année, pour toujours mieux adapter nos installations : tentes modernes (marabouts), chambres, sanitaires, salles de restaurant ou d'activités.

L'environnement extérieur n'est pas oublié ! Des groseilliers et des framboisiers ont été plantés à Thierceville, Jaujac dispose d'une bambouseraie et l'étang de Saint-Menoux (7 hectares) est aménagé en plage privée avec des pédalos !
Pour plus de détails, visitez la rubrique de présentation des centres de vacances de la ville

Trois semaines pour un séjour, n'est-ce pas trop long ?

Vivre en groupe pendant presque un mois, ça peut paraître difficile... Mais c'est surtout passionnant ! Au cours d'un séjour, on apprend à vivre avec les autres, à mieux se connaître et à mieux comprendre le point de vue de chacun.

Le groupe d'enfants ne vit pas chaque jour les mêmes choses. Chaque enfant choisit ses activités, avec qui les pratiquer, souvent à partir des propositions d'adultes ou en fonction des suggestions des enfants eux-mêmes. La vie collective aide à apprendre le respect des autres, des engagements pris, de soi, de ses affaires personnelles, de son hygiène, de ses projets... Ces séjours permettent aussi de découvrir de nouvelles activités, sans pression ni obligation de résultat. Constater ses progrès là où on n'y croyait pas, mesurer ses difficultés et ses efforts là où on s'imaginait costaud... Voilà de quoi séduire chaque enfant !

Et la sécurité des enfants ?

La ville de Bobigny est très attentive au bon déroulement des séjours. Elle met tout en oeuvre pour aller au-delà des normes élémentaires en matière de sécurité et de santé.

Quelques exemples :

  • Alors que la loi impose 1 animateur pour 12 enfants, ils sont 1 pour 8 pour l'ensemble de nos centres et jusqu'à 1 pour 6 avec les plus jeunes à Thierceville.
  • Les baignades, même dans les pataugeoires des centres, sont sécurisées par la présence d'un animateur diplômé surveillant de baignade.
  • Les activités de sport de plein air (voile, accrobranche, kayak, équitation, bodyboard, escalade...) sont encadrées par des animateurs diplômés dans leur discipline.
  • Dans chaque séjour, un directeur et un assistant sanitaire font le lien avec le médecin du village ou, au besoin, l'hôpital.
  • L'alimentation répond aux règles d'hygiène les plus strictes.