Urbanisme

ZAC ÉCOCITÉ. La Ville se réinvente sur l'ancienne friche MBK

Après le groupe scolaire qui ouvrira à la rentrée 2019, l'aménagement de la ZAC Écocité s'accélère avec le dévoilement à la presse du projet MKNO, le 7 mai dernier.

Publié le :

L'ancienne friche MBK

Temporairement occupée par la Sauge et sa Prairie du canal, un programme immobilier d'envergure devrait y voir le jour d'ici à 2024.

Il devrait mixer 155 logements familiaux, 2 résidences pour étudiants, jeunes actifs et seniors, deux hôtels, des bureaux, des commerces de proximité, un foodcourt qui réunira 7 restaurants et un incubateur de jeunes chefs, ainsi qu'un pôle économique dédié aux nouvelles mobilités.

Dénommé MKNO - prononcé " mécano ", clin d'œil à l'entreprise qui jadis fabriquait les mobylettes bleues -, ce projet du promoteur Nodi est le lauréat du concours international " Reinventing cities ", initié par l'organisation C40 pour transformer des sites urbains en hauts lieux du développement durable dans une vingtaine de métropoles à travers le monde.

" En répondant à l'appel de C40, nous changeons de situation : nous étions la banlieue, nous devenons la centralité de la Métropole du Grand Paris ", a déclaré Gérard Cosme, le président d'Est ensemble.

Pour le premier adjoint au maire de Bobigny, Christian Bartholmé, le volet économique du projet de Nodi offrira " des activités et des possibilités de formation aux populations de nos territoires ".

Conscient de l'empreinte que le projet MKNO laissera " pour au moins cinquante ans ", Hervé Hocq, directeur de Nodi, a le souci du " respect des générations futures ".

Développement durable

Le projet, dont les travaux démarreraient en 2021, porte des ambitions de développement durable avec 5 000 m2 dédiés à la verdure, dont 3 000 m2 en pleine terre (la friche compte 2 hectares).

Le promoteur table aussi sur une réduction de 25 % des émissions carbone : réalisation de bâtiments en structures bois, recours aux matériaux de réemploi, installation de bicyclettes en libre-service, etc.

Une maison baptisée " Capitainerie " accueillera les associations.