Interview

Stéphane De Paoli : « 80 % des engagements réalisés »

Au lendemain de la présentation de son bilan de mi-mandat, le maire de Bobigny, Stéphane De Paoli, nous a accordé cet entretien dans lequel il souligne l’engagement au quotidien de l’équipe municipale pour tenir ses engagements. Il a aussi évoqué les projets d’avenir pour Bobigny.

Publié le :

En cette nouvelle année, quels messages adresseriez-vous aux Balbyniennes et Balbyniens ?

Stéphane De Paoli : Tout d’abord, leur présenter mes meilleurs Voeux. Il y a, ensuite, tellement de messages à adresser aux Balbyniennes et Balbyniens. Le tout premier est de leur réaffi rmer que leur avis comptera dans la décision qui sera prise à l’issue de la consultation que je viens de lancer sur l’organisation des rythmes scolaires.

Mon message aux parents et aux enseignants prend ainsi la forme d’une invitation à travailler ensemble pour savoir comment nous organiser pour la prochaine rentrée des classes. Maintiendrons-nous la semaine de quatre jours et demi ou bien reviendrons- nous à la semaine de quatre jours ?

L’autre message d’importance est la réaffirmation devant les habitants de notre ville que nous poursuivrons, sans faille, la mise en oeuvre de la totalité de nos engagements de campagne.

Vous venez justement de présenter publiquement votre bilan de mi-mandat. Quel est votre état d’esprit du moment : euphorique ou tempéré ?

Plutôt un sentiment de fierté au vu de la qualité et de la multitude d’actions concrétisées. J’ai l’habitude de dire que la majorité municipale avait tellement la tête dans le guidon, ces trois dernières années, qu’elle n’a pas eu le temps de voir – plutôt de mesurer – toutes les choses qu’elle a réalisées.

On avait tellement l’envie de bien travailler pour améliorer la propreté de notre ville, entretenir la voirie, instaurer la zone bleue, faire revivre la Fête de la ville, créer la police municipale, accompagner le tissu associatif, mettre en place les conseils de quartiers, etc., qu’on a fi ni par réaliser, à mi-mandat seulement, 80 % de nos engagements de campagne.

C’est ce bilan ô combien positif, mais aussi source d’une grande fi erté, que nous avons présenté publiquement le 6 janvier, salle Pablo-Neruda. Nous avons bien expliqué, lors de cette rencontre, que notre démarche n’était pas seulement guidée par la volonté de faire rêver les Balbyniens,propositions pour faire rêver, mais nous réalisons du concret pour les habitants de notre ville. La preuve, tous les engagements de campagne sont soit déjà réalisés, soit bien engagés. Il ne reste plus qu’une seule proposition, à savoir la création de la Maison des associations, que nous engagerons prochainement.

Vous avez aussi lancé le 6 janvier un nouveau logo et un nouveau site internet pour la ville de Bobigny. Dans quels buts ?

Il s’agit de se projeter vers l’avenir sans oublier le passé. Renouveler un logo, c’est aussi bien une question d’image que de fraîcheur. Avec le nouveau logo, retravaillé à partir de l’ancien blason de la Ville, il y a cette envie de rappeler notre passé maraîcher. Il y a même une double référence : la trame verte (ville maraîchère) et la trame bleue (canal de l’Ourcq).

Deux symboles importants pour notre ville. Ensuite, il y a l’idée d’une projection vers un avenir plus écologique. D’ailleurs ces questions du développement durable sont déclinées dans plusieurs de nos actions depuis le début de notre mandat : création d’une direction municipale du développement durable, travail sur les performances énergétiques des bâtiments communaux, projet de géothermie, etc. C’est un avenir un peu plus responsable que nous voulons offrir aux Balbyniens. Notons enfin que le nouveau logo ancre Bobigny dans son territoire, à savoir la Métropole du Grand Paris.

Quant au site internet, il a été retravaillé pour offrir un meilleur service aux Balbyniens. Une navigation plus aérée, avec plus d’images, mais surtout avec des onglets facilement identifiables : le nouveau site permettra aux internautes de réaliser leurs démarches à distance.

Ils peuvent, notamment, participer à la consultation sur les rythmes scolaires que je citais plus haut, en allant simplement sur le site internet de la Ville.

Pourriez-vous nous parler des perspectives d’avenir…

Nous allons poursuivre la mise en oeuvre de l’ensemble de notre contrat avec les Balbyniens, mais aussi ouvrir d’autres opportunités comme celle d’accueillir, en fin d’année 2018, la cérémonie qui honore pour leur engagement les bénévoles associatifs et sportifs de l’ensemble du département de la Seine-Saint-Denis.

Mais les grands chantiers d’avenir concernent la transformation urbaine de Bobigny. Je pense que d’ici à la fi n de l’année, nous ouvrirons à la circulation la totalité de rue Karl- Marx rénovée, et que l’ensemble des sept bâtiments à réaliser sur ce territoire auront commencé. Comme nous nous rapprochons de la fi n effective de l’Anru 1 en centre-ville, nous programmerons rapidement la rénovation du groupe scolaire Karl- Marx (Anne-Frank et Marie-Curie) pour mieux accueillir le surplus d’élèves attendus. Toujours côté école, un nouveau groupe scolaire sortira de terre dans les années à venir sur la ZAC Écocité.

La concertation – prévue pour dix-huit mois – se poursuivra pour les opérations Anru 2 centre-ville et Abreuvoir.

Enfin, il y a le projet Coeur de ville qui va transformer, à l’horizon 2024, le centre commercial Bobigny 2 et apporter un nouveau souffle à notre ville. Sans oublier l’arrivée, dans le même timing environ, de la ligne 15 Est du Grand Paris Express.