Vie quotidienne

Stationnement : rappel des règles

Depuis le 1er janvier 2018, la loi de modernisation de l’action publique territoriale et d’affirmation des métropoles permet aux villes de fixer elles-mêmes le tarif des horodateurs et celui des amendes.

Publié le :

Le montant du « forfait post-stationnement » est fixé par les communes et non plus par l’État.

Parmi les 40 villes de Seine-Saint-Denis, seize ont fait le choix d’augmenter la contravention, jusque-là fixée à 17 €.

La ville de Bobigny n’est pas concernée par ces augmentations, puisque la municipalité a fait le choix du stationnement non payant.

La mise en place de la zone bleue, en janvier 2016, a effectivement permis de stationner gratuitement pendant deux heures, afin de favoriser les commerces et de lutter contre les voitures ventouses.

Le disque de stationnement est cependant obligatoire et doit indiquer l’heure d’arrivée : son absence peut entraîner une amende de 17 euros.

En cas de dépassement des deux heures, la contravention est fixée à 35 euros.

L’amende pour le stationnement gênant reste quant à elle la même : 135 euros pour les automobilistes qui se garent sur les trottoirs ou passages réservés aux piétons, aux cyclistes, aux taxis ou aux transports en commun.

Enfin, en cas de stationnement dangereux – aux intersections des routes, des virages, des sommets de côte par exemple –, la contravention s’élève à 135 euros.