Sports

Quelle place pour les femmes dans le foot ?

À l'occasion de la coupe du monde féminine, qui a lieu en France du 7 juin au 7 juillet, quelle place pour le foot féminin dans la ville ?

Publié le :

Le foot féminin

Le football est le sport le plus populaire dans l'Hexagone, avec deux millions de licenciés dont près de 180 000 féminines, il a connu une hausse de 15 % de licenciées depuis juillet 2018. En grande partie grâce au sacre des Bleus au Mondial russe et aux bonnes performances de l'équipe nationale et des clubs français féminins.

Et à Bobigny ?

Les sections féminines des deux clubs de la ville se sont montées en 2005 à l'Étoile football club et il y a dix ans à l'Académie de football de Bobigny.

Selon Thomas Thérèse, entraîneur à l'Étoile FC, "les licenciées sont de plus en plus nombreuses et elles sont souvent poussées par leurs frères, oncles ou pères". Même s'il avoue "avoir eu du mal, au début, à trouver assez de joueuses pour monter une équipe féminine. Puis petit à petit les adolescentes ont afflué". Elles sont aujourd'hui 79.

Et 35 à l'AFB, mais pour Tewy De Carvalho, le responsable de la section, "pour l'instant la Coupe du monde n'est pas encore médiatisée, mais on s'attend à un "effet télé" avec de nouvelles recrues à la rentrée."

La différence de budget entre hommes et femmes dans les deux clubs montre bien une inégalité défavorable pour les filles. À l'AFB, le budget "hommes" est 2 fois plus élevé que celui des femmes. Tandis qu'à l'Étoile, le budget "hommes" est trois fois supérieur à celui des femmes.