Cadre de vie, Vie quotidienne

Propreté, quatre réunions fructueuses

Le grand chantier propreté engagé par la municipalité depuis 2014 s'est décliné, courant mai, par l'organisation de quatre réunions publiques dans les quartiers pour trouver de nouvelles solutions concrètes qui seront annoncées en juin.

Publié le :

Quatre réunions ouvertes à tous

Du 14 au 22 mai, habitants, acteurs de terrain et élus ont échangé et confronté leurs expertises sur les solutions concrètes à apporter aux problèmes de propreté urbaine.

Ces réunions décentralisées sur quatre grands territoires de la ville ont drainé - outre les élus dont le maire Stéphane De Paoli - des représentants de bailleurs balbyniens, d'Est ensemble - en charge de la collecte des déchets -, de la Semeco, des chefs d'établissement, des acteurs économiques et les services municipaux.

En préambule, un bilan des premiers retours du questionnaire propreté envoyé aux habitants a été effectué, suivi de la présentation des observations de l'AVPU* qui, à travers son label Ville éco-propre, récompense les collectivités locales pour leurs actions d'amélioration de la propreté urbaine.

Après un rappel des actions existantes et des contraintes rencontrées par les différents acteurs de terrain, les habitants se sont répartis dans trois ateliers thématiques : nuisibles et hygiène dans l'espace public ; incivilités dans les espaces publics et collectifs ; collecte des déchets, encombrants et dépôts sauvages.

Constats positifs et négatifs, problèmes persistants et nouveaux points noirs ont été soulignés, comme " une nette amélioration dans la zone des Vignes, mais de nouveaux dépôts sauvages près de la cité de l'Étoile ", confie une habitante. Ou encore " les emballages des déjeuners abandonnés dans les rues adjacentes du magasin Leclerc ", constatés par une directrice d'école. Les présents ont également évoqué la verbalisation des incivilités et les actions de sensibilisation auprès des scolaires.

 

*Association des villes pour la propreté urbaine.