Scolarité

Priorité à la réussite des enfants

La Ville mise sur la réussite des enfants en soutenant de nombreux dispositifs.

Publié le :

Avec quatre-vingts animateurs et vingt-cinq directeurs de centres, le service animation et centre de loisirs s’occupe non seulement des loisirs des 3-12 ans pendant les vacances, mais aussi du soutien scolaire après la classe.

Ce dispositif « études-loisirs », réservé aux élèves d’élémentaire, alterne un moment d’accompagnement scolaire dispensé par des enseignants avec une période de loisirs encadrée par des animateurs.

1 218 enfants y sont accueillis chaque jour, soit plus du quart des petits Balbyniens scolarisés.

Initialement expérimenté dans les groupes scolaires Paul-Éluard et Marcel-Cachin, le dispositif « études loisirs » a été généralisé à l’ensemble des établissements balbyniens depuis la rentrée 2014-2015.

Il s’agit pour la municipalité de réinvestir les acquis scolaires des enfants au travers de pratiques ludiques.

Sur toutes les activités, la Ville mène des projets pédagogiques avec comme objectif de réduire les inégalités scolaires. 

Le PRE

Le Programme de réussite éducative (PRE) est un dispositif instauré en 2014 par la municipalité, mis en place en janvier 2017 et financé à 80 % par l’État et à 20 % par la Ville.

Il s’agit d’accompagner des enfants de 2 à 16 ans (exceptionnellement 18 ans) en difficulté scolaire et présentant une fragilité sociale dans les quartiers relevant de la Politique de la ville (QPV). Cinquante-trois enfants sont actuellement suivis.

Une commission décide de l’entrée de l’enfant ou de l’adolescent dans le parcours. Pas moins de sept personnes travaillent dans ce service situé à l’espace Maurice Nilès, dont une psychologue à mi-temps et un orthophoniste trois heures par semaine.

En fonction de ses difficultés, on propose à l’enfant de l’accompagnement scolaire avec des enseignants, un accompagnement individualisé avec l’Afev (Association de la fondation étudiante pour la ville) ou du soutien scolaire avec des associations locales. 

Un café des parents mené par une psychologue est aussi organisé. Le but étant que les parents trouvent eux-mêmes les solutions pour leurs enfants. 

L'aide aux devoirs

 Dans l’objectif de lutter contre le décrochage scolaire, le service PRE partage les locaux avec un éducateur spécialisé chargé du dispositif « Acte », pour Accompagnement des collégiens temporairement exclus. Plutôt que de traîner dans la rue ou rester chez eux à ne rien faire, les collégiens sont suivis pour trois ou cinq jours. Au menu : un théâtre-forum pour rejouer la scène qui leur a valu l’exclusion, une après-midi avec les retraités du foyer Croizat, une matinée au CIO, etc.

Il existe aussi sur la ville des associations d’aide aux devoirs ou de soutien scolaire en sciences (pour les lycéens et les étudiants), comme Science ouverte qui intervient pendant ces vacances de février sur le campus de L’illustration.