Sports

Le softball un sport à découvrir !

Organisés par les éducateurs sportifs de la Ville, les traditionnels Jeux balbyniens ont permis cette année aux élèves de douze classes de CE1 de découvrir le softball, une variante du base-ball.

Publié le :

JEUX BALBYNIENS

Après le football gaélique, l’athlétisme, le foot et le hand ces quatre dernières années, c’est le softball qui a été mis à l’honneur pour la nouvelle édition des Jeux balbyniens.

Descendant direct du baseball, il s’agit d’un sport collectif approprié à la population scolaire par une adaptation du matériel (battes et balles en caoutchouc), du terrain et des règles. C’est surtout une discipline originale et peu connue en France.

Un choix de l’adjointe au maire déléguée aux sports, Kahina Aïrouche, et des éducateurs du Service municipal des activités physiques et sportives (Smaps), organisateurs de l’événement.
« Nous souhaitons faire découvrir aux enfants des sports qui n’existent pas en ville et qu’ils n’ont certainement jamais pratiqués, confirme Gilles, l’un des sept éducateurs présents sur le terrain. Nous voulions aussi une discipline avec un esprit coopératif important. »

PRATIQUES INNOVANTES

Cette idée s’inscrit aussi pleinement dans le projet pédagogique de l’Éducation nationale visant à créer une dynamique scolaire autour de pratiques sportives innovantes.

Douze classes de CE1 ont participé cette année au projet, avec au programme dix séances de préparation au sein des établissements, suivies d’une matinée d’évaluation du 18 au 22 juin, où deux classes se retrouvaient pour des ateliers techniques et un grand match. Organisés sur les terrains synthétiques des complexes sportifs Henri-Wallon et Auguste-Delaune, ainsi qu’au stade départemental de La Motte, ces tournois finaux ont séduit.

« C’est super, j’adore », s’enthousiasme Shaynael, 7 ans. « J’avais déjà vu du baseball à la télé, mais je ne pensais pas que c’était si difficile de taper dans la balle. »

CONVIVIALITÉ

Au-delà du côté sportif, c’est surtout un moment convivial pour les élèves, dont se félicite Laurent, enseignant à Jean-Jaurès : « C’est positif sur plusieurs aspects. Il y a de l’émulation. Les élèves font connaissances avec d’autres enfants. Et puis au niveau structure et encadrement, c’est certain que c’est un plus par rapport aux cours de sport que l’on peut donner nous-mêmes dans les établissements.»

À l’issue de chaque journée de tournoi, tous les élèves ont reçu une médaille et les classes victorieuses des rencontres sportives ont eu le droit à une coupe, qu’ils ont pu rapporter fièrement au sein de leur école.

Pour parfaire l’organisation de l’événement – et notamment de l’édition 2019 prévue autour d’un autre sport insolite, l’unihoc (du hockey joué en gymnase, aussi appelé floorball)–, une attestation de participation individuelle a été remise en amont à chaque classe pour chacun des élèves. Un bilan de satisfaction sera également transmis aux enseignants afin de tenir compte des avis et des pistes d’amélioration.