Circulation, Travaux

Henri-Barbusse change de cycle

Arrêtés en raison du confinement, les aménagements réalisés par le conseil départemental sur la très passante RD 115 ont repris. Une opération qui va contribuer à améliorer la propreté dans cette zone et qui va favoriser les circulations douces, grâce à un tout nouvel itinéraire cyclable.

Publié le :

Que sera le monde d'après ?

La crise sanitaire invite forcément à repenser notre façon de nous déplacer pour concilier mobilité et responsabilité sanitaire et écologique. Le moment est sans doute venu de faire évoluer la façon dont nous envisageons nos déplacements.

Et justement, avant qu'ils ne soient interrompus par le confinement, d'importants travaux avaient débuté sur la RD 115, un axe officiellement classé " à grande circulation " et dont l'aspect est trop routier.

Cette opération vise en fait un double objectif. Tout d'abord, le trottoir situé le long du cimetière parisien de Pantin est depuis trop longtemps en proie aux pratiques de stationnement sauvage de véhicules particuliers et de poids lourds, sans compter les dépôts d'ordures illicites qui rendent cet espace bien souvent inutilisable. Le chantier du conseil départemental doit ainsi permettre de mettre fin à ces pratiques, avec la création de bordures hautes végétalisées qui empêchent tout accès entre la voirie et la partie piétonne.

Une nouvelle piste cyclable à Bobigny

D'autre part, la RD 115 souffre de plusieurs handicaps : la circulation y est très dense et elle reste à l'écart des réseaux structurants de transports en commun. D'où l'idée de réaliser une piste cyclable, qui va rendre cet axe bien plus apaisé et qui va préparer l'avenir, avec la réduction drastique de la possibilité de circuler avec des véhicules à moteur.

En tout, ce seront ainsi 2,8 km de pistes cyclables qui vont s'étendre de la mairie de Pantin au carrefour des Quatre-Routes à Drancy, dont 1,3 km sur la commune de Bobigny.

Les travaux ont repris

La première partie des travaux, située entre Pantin et l'endroit où se trouvait anciennement le magasin But, avait été achevée avant le confinement. La circulation passera à 2 x 1 voie, avec une piste cyclable bidirectionnelle de 3 mètres de large, côté cimetière, mixant piétons et vélos.

Et le chantier a repris tout récemment, cette fois au croisement de l'avenue Henri-Barbusse et de l'avenue de la Division Leclerc.

Cette grande intersection fait l'objet d'une attention particulière : les tourne-à-droite existants au carrefour seront supprimés et un cheminement cyclable sera créé le long des traversées piétonnes existantes. Les travaux pour le tronçon compris entre cette intersection et le carrefour Normandie-Niemen devraient, quant à eux, démarrer dans six mois.

Enfin, cette opération doit s'articuler avec le projet d'aménagement de l'ancienne gare de déportation : une attention particulière sera portée à l'accès et à la desserte de ce lieu de mémoire.