Culture

Couscous aux lardons

Pour le meilleur et pour le rire Couscous aux lardons, la comédie à succès de Farid Omri, se jouera le 8 mars à Bobigny. Une pièce sur le mariage mixte à la sauce samouraï.

Vendredi 8 mars à 20 h 30, salle Pablo Neruda.

Publié le :

Voilà pour le moins une pièce qui marche !

Treize ans après sa première représentation à la Grande comédie de Paris, Couscous aux lardons s'y joue encore très souvent à guichets fermés.

Deux des comédiens qui se relaient quasiment chaque jour au Théâtre de la rue de Clichy se produiront le 8 mars à Bobigny. La petite salle est régulièrement comble d'un public riche de couples visiblement mixtes... de multiples ethnies. Car tel est bien le thème de cette sorte de vaudeville à la sauce harissa-moutarde, où la mauvaise foi est reine.

L'auteur Farid Omri, décédé en 2017 à 51 ans, était un humoriste d'origine tunisienne ayant grandi du côté de Saint-Étienne (Loire) avant de monter à la capitale pour faire des one-man- shows puis de mijoter une comédie avec son copain, Fabrice Eboué, sur un sujet porteur à l'époque : le couple.

Bientôt seul, Farid Omri cuisine quand même son Couscous aux lardons sur le mariage entre Marie-Sophie et Rachid. Elle est une jeune bourgeoise catholique à la mère pas très progressiste et lui vient d'un milieu populaire musulman avec une maman très présente !

Tous deux testent " l'amour du risque ", comme ils le disent sur scène. Si, si, souvenez-vous de cette vieille série des années 1980 sur un couple de milliardaires, détectives à leurs heures perdues. Alors là, c'est moins glamour et plus drôle.

Choc des cultures

De quiproquos en jeux de mots, de références un brin désuètes à des punchlines plus modernes, de disputes en réconciliations, le choc des cultures ne se digère pas toujours aisément. Parfois ça pique. Ou ça chauffe entre les deux amoureux.

Et dès le départ, dès la préparation de la cérémonie de mariage, ça coince.

Marie-Sophie a déjà repéré un traiteur aux tarifs foie gras-champagne Roederer, mais Rachid passerait bien commande d'un couscous pour tous préparé par môman !

Fin de la scène : on retrouve nos tourtereaux unis pour le meilleur et pour le pire dans un appartement au décor " laïc ". Mais accepter la culture et la religion de l'autre n'est pas chose aisée, surtout quand les parents de l'un comme de l'autre voient cette union d'un mauvais œil.

Qu'ont-ils fait au bon Dieu pour mériter ça ? L'arrivée d'un lardon ramènera-t-elle tout ce beau monde à davantage de bienveillance ? That is the question !

Informations spectacle :

Vendredi 8 mars à 20 h 30, salle Pablo Neruda.

Tarifs de 2,40 € à 13,70 €.

Renseignements Service culturel : 01 48 96 25 75
Espace Maurice Nilès
11, rue du 8 Mai 1945 - 4e étage - Bobigny

Réservation en ligne ici