Solidarité

Bobigny-Constantine, des liens qui s'enracinent

Une délégation balbynienne s'est rendue en juin dans la cité algérienne dans le cadre des échanges entre les deux villes.

Publié le :

Les liens entre Bobigny et Constantine se resserrent un peu plus chaque année.

Depuis que des handballeuses de la ville du nord-est de l'Algérie sont venues à Bobigny pour un stage de préparation en 2014, les échanges entre les deux villes ont débordé du cadre sportif.

L'an dernier, en juillet 2017, aux filles de la section hand de l'ACB qui participaient au "tournoi international de l'amitié" de Constantine, s'étaient joints Christian Bartholmé, premier adjoint au maire de Bobigny, et Djafar Hamoum, adjoint délégué à la jeunesse. Et des contacts se sont noués entre une association de jeunesse constantinoise, Essalem, et le service jeunesse balbynien.

Le projet est d'organiser des échanges entre jeunes d'ici et de là-bas. Une délégation balbynienne s'est donc rendue de l'autre côté de la Méditerranée du 20 au 26 juin pour établir les bases d'une convention entre Bobigny et l'association constantinoise, le service jeunesse balbynien développe ainsi une nouvelle action de solidarité internationale.

De son côté, l'association Kyerozen s'est aussi mobilisée. "En tenant un stand de vente de gâteaux et boissons lors des événements balbyniens, par exemple ici à la plage des loisirs", explique Mamedi Gassama, "Nous aidons les jeunes Balbyniens à financer leur séjour qui devrait avoir lieu en automne, et à récolter des fonds pour apporter un peu de matériel à l'association Essalem."

Au printemps prochain, ce sont les jeunes Algériens qui devraient venir découvrir notre ville.