Logement et habitat, Urbanisme

Bienvenue à l'Écocité !

Le 19 septembre dernier, le maire de Bobigny, Abdel Sadi, est venu se présenter devant les habitants du nouveau quartier de l'Écocité, pour évoquer notamment les atouts de la ville et ses nombreux projets.

Publié le :

Bobigny se tourne aussi vers le sud

" Bienvenue à Bobigny ! " Samedi 19 septembre dernier, la Ville organisait un moment convivial sur la place de Larderel, au cœur du tout nouveau quartier de l'Écocité. L'occasion pour les habitants, déjà Balbyniens ou venus d'ailleurs, de se retrouver et d'échanger leurs impressions.

Parmi eux, Mathilde Gerbeaux, qui vivait auparavant à Bobigny, à Henri-Wallon. " Je suis arrivée à Bobigny en 2015 et j'ai tout de suite apprécié le cadre de vie balbynien et la présence du métro. Je ne pensais pas acheter si vite, mais quand j'ai vu les prospectus du nouveau quartier, je me suis dit que c'était le moment ! Je suis ravie de mon choix : je suis un peu plus loin des transports, mais le cadre, avec le canal juste à côté, compense ! Et comme je me déplace beaucoup à vélo... " souligne celle qui travaille à Saint-Denis.

" Nous habitions jusque-là avec mon mari à Paris, dans le 19e arrondissement. Nous sommes venus ici pour avoir un logement plus grand. Je ne connaissais de Bobigny que la MC93. Nous sommes contents d'être enfin propriétaires ! Et Bobigny est une ville qui change, il y a beaucoup de projets, ça donne envie. C'est vraiment génial d'être au bord du canal et juste à côté du parc qui est toujours ouvert ", explique Anastasia, nouvellement arrivée dans le quartier. À l'image de cette professeure d'anglais exerçant dans le Val-d'Oise, les nouveaux habitants de l'Écocité apprécient leur cadre de vie et les bâtiments flambant neuf.

 

Mixité socioprofessionnelle

Entouré de quelques-uns de ses adjoints, le maire de Bobigny en a profité pour se présenter aux nouveaux habitants.

" Certains d'entre vous, venus d'autres communes, ne connaissent sans doute pas encore Bobigny, une ville proche de Paris, dans un territoire qui bouge et qui a beaucoup d'atouts ", a fait valoir Abdel Sadi, louant la " mixité socioprofessionnelle " de ce nouveau quartier.

Le maire a insisté sur l'ambition municipale pour Bobigny, notamment le " nécessaire équilibre entre les grands projets et l'attention portée au quotidien des habitants ". Et l'équipe municipale s'est enfin engagée à revenir très prochainement vers les habitants de l'Écocité, afin de leur présenter de manière plus détaillée les grands projets balbyniens, qu'il s'agisse du Cœur de ville ou encore des futures lignes de transport, comme la ligne 15 du métro du Grand Paris Express ou le T-Zen 3, quant à lui prévu pour 2024.

Les habitants s'organisent déjà " Nous avons déjà créé à plusieurs un groupe What'sApp ", souligne Soltana, qui vivait auparavant à Pantin. Celle qui travaille dans le nettoyage industriel à Paris se dit, elle aussi, contente, tout en attendant " avec impatience " les commerces.

Tony Palama, arrivé quant à lui de Sevran, a pour sa part décidé de s'atteler, avec d'autres habitants, à la création d'une amicale des locataires*. " L'idée est de créer du lien entre les personnes résidant ici et de faire en sorte que les lieux soient respectés. Nous serons également attentifs à la gestion des déchets. Et à terme, nous pourrions également organiser des sorties intergénérationnelles et du soutien scolaire ", assure ce maître de conférences en sciences physiques à l'université de Paris-XIII. Ce papa de deux enfants apprécie par ailleurs " le cadre de vie de l'Écocité, mais aussi le fait d'avoir un groupe scolaire et un centre loisirs au pied des immeubles ".

*Contact : amicale.aflo.bobigny@gmail.com

 

Un projet initié en 2007

Le projet de ZAC Écocité à Bobigny a, dès le départ, eu pour but d'ouvrir la ville sur le canal de l'Ourcq, de donner une nouvelle façade urbaine au sud de Bobigny et de transformer progressivement ce secteur à l'origine peu habité en un véritable quartier urbain mixte.

L'idée était ainsi de bâtir un nouveau quartier - dépollué et respectueux de l'environnement - mêlant logements, commerces, entreprises, immeubles de bureaux et espaces verts.

Le projet était également fondé sur la volonté d'assurer la mixité des programmes et la mixité sociale avec des logements de tous types. L'Écocité s'inscrit aussi dans une démarche de développement durable, en prônant l'exemplarité en matière d'économie d'énergie et de ressources naturelles, d'innovations en matière de gestion de l'eau et de gestion des chantiers.

Pour rappel, le premier acte fort du projet fut la construction de la passerelle, inaugurée le 12 juillet 2014. Elle porte le nom de Pierre-Simon Girard, en hommage à l'ingénieur qui fut chargé par Bonaparte, en 1802, de la direction des travaux de construction du canal de l'Ourcq. Elle relie l'Écocité au parc de la Bergère et au centre-ville, pour rapprocher un peu plus la frange sud de Bobigny au reste du territoire.

La ZAC Écocité en chiffres

 

Côté est de la place de Larderel

• 2 00 logements : 64 logements sociaux, 82 en accession à la propriété et 53 logements locatifs intermédiaires
• un groupe scolaire de 16 classes,
• un centre de loisirs
• quatre cellules commerciales en rez-de-chaussée

De l'autre côté de la place, vers Pantin
• 167 logements, dont 30 % de logements sociaux ainsi qu'une crèche privée et trois cellules commerciales

 

Sur toute la ZAC, à l'horizon 2025, sont prévus au total :
• 100 000 m2 de logements, soit environ 1380 logements dont 30 % de logements sociaux
• 140 000 m2 de bureaux, 50 000 m2 d'activités (soit environ 8000 emplois), 7000 m2 de commerces,
8000 m2 d'équipements publics, 2 ports d'activités et 20000 m2 pour la création et la requalification d'espaces publics