Cadre de vie

Au plus près des problèmes du quotidien avec la Gusp

La Gestion urbaine et sociale de proximité (GUSP) permet d'améliorer le cadre de vie des habitants. Progressivement mais sûrement...

Publié le :

Voitures ventouses, portes d'immeubles cassées, dépôts sauvages, tri des déchets... La Ville, en partenariat avec Est ensemble, l'État, les bailleurs sociaux et la Semeco, tente de répondre point par point à ces dysfonctionnements depuis la signature en 2016 d'une convention de Gestion urbaine et sociale de proximité (Gusp) mise en place principalement dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV) : Chemin-Vert, Salvador-Allende, Paul-Éluard, Karl-Marx, Étoile, Grémillon et Abreuvoir.

Cellule de veille

Une première salve de visites et réunions avait déjà permis à l'automne dernier de détecter les problèmes et d'en régler certains. C'est à partir de ces programmes d'actions que les partenaires concernés se retrouvent à nouveau tout au long du mois de mars.

L'objectif étant de travailler ensemble pour réduire les nuisances afin d'améliorer le cadre de vie des habitants. Une cellule de veille, composée de référents des signataires de la charte mais aussi de représentants des Conseils citoyens, d'associations et de commerçants, assure désormais le suivi et la programmation des actions en cours et à venir.


Le premier rendez-vous avait lieu le 6 mars dans la cité de l'Abreuvoir en présence de Christine Gaberel, adjointe de quartier et référente Gusp, de Nora Ait Alloua, chef de la Gusp de Bobigny, du délégué du préfet, de représentants de Seine-Saint-Denis habitat (OPH 93), d'Est ensemble, d'un policier municipal, d'un animateur jeunesse, d'un habitant et d'une représentante de Femmes relais. 

Le bailleur Seine-Saint-Denis habitat fait désormais appel à un épaviste pour enlever les véhicules hors d'usage. L'organisme séquano-dyonisen a également changé de place les boutons d'ouverture des portes afin d'éviter que celles-ci soient régulièrement abîmées.

Opération "coup de propre"

Côté tri sélectif et jets des déchets par les fenêtres, l'OPH 93 a fait intervenir une association place des Nations unies afin de sensibiliser les habitants. Il a aussi réalisé une campagne d'affichage et fait intervenir des animateurs du tri.

L'association en question propose une opération "coup de propre" en partenariat avec la Ville, invitant les habitants à venir ramasser les papiers par terre.

Un local entièrement rénové va être mis à la disposition de deux associations. Des bacs avec des arbustes verront le jour place des Nations unies.

Retrouvez cet article dans le Bonjour Bobigny n°819.