Le centre de supervision urbain

Centre névralgique du tout nouveau réseau de vidéoprotection de la Ville, le centre de supervision urbain (CSU) complète la stratégie municipale en matière de sécurité et de tranquillité urbaine, l’un des grands engagements de la municipalité conduite par le maire, Stéphane De Paoli.

Le CSU fonctionnera sur les mêmes plages horaires que les patrouilles sur le terrain. Les images sont également à disposition de la police nationale en temps réel.

Avec le CSU, les moyens de la police municipale changent de dimension. Bientôt, trente-trois caméras s’ajouteront à celles déjà existantes, portant à cinquante-deux le nombre total de caméras composant le réseau de vidéoprotection sur la Ville.

Installés dans le poste de police municipal de la rue de l’Aviation, les écrans retransmettent en temps réel les images sous l’oeil des agents et sont également à disposition de la police nationale en temps réel. Les caméras permettent de redéployer les patrouilles en temps réel en fonction des urgences. 

Le CSU fonctionnera sur les mêmes plages horaires que les patrouilles sur le terrain.

Plus d'info sur le dispositif de vidéoprotection à Bobigny

Des caméras haute performance

Techniquement, les caméras sont de dernière génération. Chacune est entièrement contrôlable depuis le CSU et peut effectuer une rotation de 360°. Les caméras sont également capables de zoomer jusqu’à 250 mètres pour lire une plaque d’immatriculation très nettement.

Les images sont enregistrées et conservées pendant trente jours, conformément à ce que prévoit la loi. Elles sont consultables à tout moment pour les besoins de la police et de la justice.