L’action municipale présentée aux Conseils de quartier

Les élus de la majorité municipale ont évoqué devant l’assemblée plénière des Conseils de quartier le bilan de l’action de l’équipe de mars 2014 à aujourd’hui.

La mise en place, en juin 2015, des Conseils de quartier traduisait le « souhait de la municipalité d’ouvrir des espaces de dialogue avec les habitants», a rappelé d’emblée l’adjointe de quartier, Christine Gaberel, à l’entame de la réunion de ces instances de proximité, jeudi 16 novembre, salle du conseil municipal.

Les Conseils de quartier ne sont, en effet, pas obligatoires pour les villes de moins de 80 000 habitants, mais Stéphane De Paoli et son équipe avaient tout de même décidé de doter Bobigny de quatorze structures composées d’habitants et d’acteurs des sphères économique, associative et éducative. « Le dialogue, l’écoute et le partage de l’information sont les meilleurs outils pour trouver les solutions adaptées à nos quartiers », déclarait le maire au moment de leur installation officielle.

Une gestion maîtrisée.


Plus de deux ans plus tard, c’est devant ces Conseils de quartier que la municipalité a dévoilé, en avant-première, son bilan de mi-mandat. « Nous souhaitons que vous ayez une vision globale du travail réalisé dans la ville », a expliqué Christine Gaberel avant que la majorité municipale ne déroule le fil de trois années de gestion.

Le premier adjoint au maire a notamment détaillé, en préambule, « les efforts financiers » pour dégager un bon niveau d’autofinancement : « Nous avons réalisé de véritables économies en matière de fonctionnement.»

D’ailleurs, « le rapport de la trésorerie municipale pointe une gestion maîtrisée (…) qui a conduit la collectivité à améliorer ses résultats », a souligné l’élu aux fi nances.

Et ces résultats ont été obtenus « sans augmenter les impôts locaux ». En revanche, « nous avons augmenté considérablement les dépenses pour le cadre de vie : plus de 3 millions d’euros pour les chantiers d’écoles et 1,6 million d’euros par an pour les travaux de voirie » rappelle Christian Bartholmé.

Des engagements tenus.

Durant cette réunion, les nombreuses concrétisations du mandat ont été évoquées : zone bleue et gratuité de stationnement, police municipale, rénovation et sécurisation des parkings Semeco, L’action municipale présentée aux Conseils de quartier

Les élus de la majorité municipale ont évoqué devant l’assemblée plénière des Conseils de quartier le bilan de l’action de l’équipe de mars 2014 à aujourd’hui :  cantine scolaire gratuite, municipalisation des centres de loisirs, évacuation des camps illégaux et création d’une aire de stationnement pour les gens du voyage, recrutement en apprentissage, etc. Et tout cela alors que l’encours de la dette par habitant a été ramenée de 2 158,35 € en 2013 à 2 014,73 € en 2015.

Un point sur les chantiers en cours était également indispensable : le déploiement de la vidéo-protection et le plan d’urgence propreté 2015- 2020 dont des aspects sont déjà concrétisés (coordination entre les services, achat de matériel, etc.).

« Sur les 21 engagements de campagne, 12 sont déjà réalisés, 7 sont engagés et 2 nécessitent encore du travail », a conclu le premier adjoint au maire.

Publiée le