Coeur de ville, c’est parti !

La première réunion de concertation sur le Coeur de ville a rassemblé de nombreux Balbyniens venus découvrir le projet et poser leurs questions.

Beaucoup de monde dans la salle pour cette première réunion en présence de Stéphane de Paoli, Christian Bartholmé, adjoint au développement économique et aux finances, et Magalie Lefranc, adjointe à l’urbanisme.

Un nouveau quartier connecté et dynamique

Les représentants d'Altaréa-Cogedim, l’opérateur choisi par les copropriétaires du centre commercial, brosse l’historique du projet et liste les principaux objectifs : « Ce quartier Coeur de ville doit être connecté à ceux qui l’entourent et au reste de la ville. L’allée commerçante sera animée, y compris les week-ends, notamment grâce au cinéma. Il doit être paysager et faire la place belle à la verdure. Enfin il doit s’adresser à tout le monde, y compris dans l’offre de logements ou celle des commerces avec la recherche d’une plus grande diversité. »

Le projet contient également une belle part à la concertation avec les Balbyniens.

Avant de laisser circuler le micro dans la salle, Stéphane de Paoli conclut : « Ces années de reconstruction avec la rénovation urbaine, ce quartier Coeur de ville et le choix de la géothermie seront au final au service de tous. Vous y serez associés et ce sera un motif de fierté de transformer Bobigny pour vous et vos enfants. »

En savoir plus

Le projet en 5 questions

Quelles mesures seront prises pour limiter les nuisances? 

Les chantiers en plein centre-ville sont très spécifiques et l'opérateur possède une bonne expérience en la matière. Les cheminements piétons seront conservés pendant les travaux et un comité de chantier est prévu avec des représentants des riverains tout au long du projet.

Quelle sera la qualité des matériaux des immeubles et omment limiter les phénomènes de courant d'air à travers les immeubles ?

Les matériaux utilisés (la pierre, du verre, de la terre cuite ) ainsi que les retraits en façades, créent des angles qui permettront de« casser » la course du vent et d'éviter le phénomène de courant d'air entre les immeubles.

Quel sera l’impact financier du projet pour la Ville ?

Le projet ne coûtera pas un euro à la ville. C’est un projet entièrement privé puisque la Ville n’est propriétaire que de 3 % de l’actuel centre commercial Bobigny 2. Pour ce qui est des revenus, les logements intermédiaires sont exonérés de taxe foncière pendant quinze ans.

Côté dépenses, quand des logements sont construits, il faut penser aux équipements qui vont avec. Il y a déjà plusieurs groupes scolaires aux alentour :  grâce à la convention pour ce projet urbain partenarial (Le projet urbain partenarial fait participer les aménageurs privés au cofinancement des espaces et équipements publics), la participation financière de l'aménageur ira en bonne part à ces groupes scolaires existants.  Les enfants du quartier Coeur de ville fréquenteront les mêmes écoles que les enfants des autres quartiers du centre-ville. 

Ce quartier sera-t-il « écolo »?

Le futur quartier s'inscrit dans ans une dynamique de développement durable avec les notions d’usage, de mixité ou de mobilité travaillées à l’échelle du quartier , ainsi que des logements économes en énergie, utilisant l’énergie renouvelable de la géothermie pour le chauffage.

En centre-ville, les commerces manquent de diversité. Les loyers ne seront-ils pas dissuasifs pour les petits commerçants?

La Ville accompagnera le développement du commerce afin de favoriser une dynamique pour une continuité linéaire du Coeur de ville à Normandie Niemen, en passant par les commerces de la rue Jean-Jaurès, d’un côté, et ceux de Karl-Marx, de l’autre.

L’installation d’un commerce reste le choix du propriétaire du local commercial, mais Altaréa s’est engagé à discuter avec les commerçants de Coeur de ville de leur projet et de leur volonté de s’inscrire dans cette dynamique.

 

 

 

Publiée le

Agenda

###DB-CATEGORY-TITLE###

Tout l'agenda

Facebook