Rentrée 2017 : le dédoublement des CP et les rythmes scolaires

Nouveauté de la rentrée : les CP situés en REP + (réseau d’éducation prioritaire) bénéficient d’un dispositif de douze élèves par classe ou de deux maîtres par classe quand il n’y a pas de salles adaptées.

Le dispositif « 100 % de réussite au CP » est lancé pour cette rentrée à l’échelle nationale et à Bobigny, dans les écoles élémentaires concernées en REP+.

S’il s’agit bien d’un projet national, ce sont les communes qui ont en charge la construction, la rénovation, l’agrandissement et l’équipement des écoles. « Il était impossible de faire cette année dans la précipitation. Nous préférons prendre notre temps pour réfléchir et coordonner des travaux à la rentrée prochaine, en tenant compte en plus du dédoublement des CE1 prévus pour septembre 2018 », a déclaré le maire en visite à l’école Victor Hugo.

Ainsi, Lorsqu’un local aménagé est disponible, il pourra être utilisé. Lorsqu’aucun local n’est disponible, il y aura deux maîtres dans la classe. La rentrée a été préparée dans le souci d’un accueil de qualité des enfants, sans pour autant contraindre la Ville à effectuer des travaux d’ampleur

Cette année, le dispositif de dédoublement des cours préparatoires concerne les écoles Curie, Decour, Hugo, Jaurès, Cachin et Rolland. Stéphane De Paoli a également souligné qu’il allait lancer une consultation auprès des parents pour connaître leur opinion sur la réforme des rythmes scolaires.

Pour cette rentrée, la semaine de quatre jours et demi est maintenue à Bobigny, mais les villes ont désormais le choix de garder cette formule ou de revenir aux quatre jours de cours. « On organisera la rentrée en fonction du choix des parents. S’ils veulent revenir à la semaine de quatre jours, ça s’organise notamment dans les centres de loisirs mais aussi dans les clubs sportifs par exemple. Il vaut mieux prendre mon temps pour que les familles, elles aussi, s’organisent. »

Il n’est pas prévu, non plus, de supprimer des espaces occupés par les centres de loisirs ou de médecine scolaire car cela irait à l’encontre de l’objet même de la mesure : donner de meilleures chances aux enfants.

Aussi, une réflexion globale, école par école, sera menée tout au long de la prochaine année scolaire, et vous aurez, en votre qualité de parent, la possibilité d’être concerté afin de nous permettre de prendre les meilleures décisions pour la scolarité de votre enfant.

Publiée le