Toutes les actualités

La Ville a prévu d’investir plus de 46 millions d’euros cette année. Parmi ces dépenses d’investissement, 13 millions sont consacrés aux espaces publics et au cadre de vie, 19 aux écoles, équipements sportifs et bâtiments communaux, et 1,2 à la vidéo-protection. De nombreux chantiers sont ou seront menés cet été.

D’importantes opérations de réfection de toiture sont menées actuellement dans les écoles, comme par exemple l'école à Eugène Varlin.

voirie

Plusieurs chantiers sont en cours, d’autres vont débuter dans quelques jours. L’un des plus importants est sans doute le chantier mené rue Renard. Dans le cadre de l’Anru, celui-ci consiste en une réfection totale des trottoirs et de la chaussée. Coût de l’opération : 492 000 € TTC (50 % de l’Anru, 30 % de la région Île-de-France).

La rue Auguste-Delaune va également faire l’objet d’une réfection de ses trottoirs et d’un renouvellement de son éclairage pour un coût de 330 000 € TTC.

À partir du 17 juillet, la couche de roulement des rues Zana et Pablo Picasso sera refaite pour 150 000 €.

Sans oublier l’enfouissement des réseaux du chemin de Groslay et de la rue de l’Aviation...

2,70 m€ pour les écoles

Cet été, la Ville consacrera près de 2,70 millions d’euros pour la rénovation de ses écoles. Tous les établissements sont concernés.

Parmi les opérations les plus importantes, on peut citer la réfection totale des toitures des écoles Paul-Langevin, Eugène Varlin et Édouard Vaillant pour un coût total avoisinant le million d’euros TTC.

D’autres réparations plus ponctuelles sont aussi engagées dans les écoles Auguste Delaune 1, Marie Curie, Romain Rolland et Hector-Berlioz.

La cour intérieure de l’école Paul Éluard sera refaite pour un coût de 350 000 €.

D’autres travaux d’entretien et de sécurité seront également menés dans les écoles Marcel-Cachin, Anne-Frank, PVC, Jean-Jaurès et Jacques-Decour

Première phase de la vidéo-protection

La première phase de déploiement de la vidéo-protection va s’achever mi-juillet. Cette première étape comprend 18 caméras reliées au centre de supervision urbain (CSU).

La seconde phase débutera en septembre pour s’achever au premier semestre 2018 et comprendra 33 nouvelles caméras. Coût de la première phase : 1,2 million d’euros.

Retrouvez cet article dans Bonjour Bobigny

Publiée le